FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE
FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE

Le téléphone portable : nouvel ennemi du voyage ?

23/10/2017

Téléphone portable et voyage, hindspired

Temps de lecture : 3 min 30 –  

Je suis dans un restaurant à Bangkok, attablée à l’extérieur et accablée par la chaleur moite et étouffante. Comme à mon habitude, je regarde les passants. Et puis, entre deux lampées de soupe, je constate avec une pointe de tristesse et de nostalgie que tout le monde est littéralement aspiré par l’écran de son téléphone portable. Thaïlandais, touristes, jeunes, vieux… tout le monde !

Ah le téléphone portable… Ce n’est évidemment pas la première fois que je fais ce constat en cinq mois de voyage en Asie. D’autant plus que je m’inclus dans cette masse d’humains connectés… déconnectés.

Si ce voyage était le premier et que j’étais dans la vingtaine, peut-être que je n’aurais rien remarqué – encore que, j’aimerais bien en discuter avec un jeune qui n’a pas connu l’époque des téléphones filaires. Mais voilà, je suis loin d’en être à mon premier voyage et je suis née au début des années 1980.

Et il y a cinq ans, je suis partie en voyage en sac à dos toute seule et surtout sans téléphone portable.
Un scénario qui me semble totalement improbable aujourd’hui.

À l’ancienne, sans téléphone portable

En 2012, je suis partie en voyage en sac à dos avec un petit notebook et sans téléphone portable. J’avais imprimé des cartes et les avais emportées avec moi. J’avais aussi acheté un guide spécial Asie du Sud-Est et m’orientais à l’ancienne, avec une boussole. Oui, tu as bien lu. Une boussole ! Si tu ne sais plus trop à quoi ça ressemble, voici une petite illustration à valeur historique :

Le téléphone portable : nouvel ennemi du voyage

Lorsque j’étais perdue, je demandais mon chemin aux locaux ou aux autres voyageurs. Ces prises de contact m’avaient d’ailleurs souvent permis soit de me faire des amis soit de recevoir des conseils de locaux sur les choses à faire ou à voir.

Sinon, je me perdais et découvrais alors des petits trésors insoupçonnés. Le chemin du retour n’était toutefois pas garanti.

Cette autonomie m’obligeait à faire l’effort de photographier mentalement mon chemin, à noter certaines choses dans un carnet et à entraîner mon sens – non inné – de l’orientation. Mes amis vous le diront, je pourrais me perdre dans une boîte à chaussures.

Lorsque je rentrais dans mon auberge, au lieu de passer des heures absorbée par mon téléphone, je passais du temps avec les autres voyageurs. On allait manger et trinquer ensemble et on partait même à l’aventure pendant plusieurs jours. Cinq ans plus tard, ces échanges m’ont semblé moins fluides. Pourtant je voyage de la même façon.

C’est quand même pratique, non ?

À la lecture de ces quelques paragraphes, tu dois te dire que je suis une «vieille conne» qui ne sait pas vivre avec son temps. Je te rassure, ce n’est pas le cas. Je voyage avec un téléphone, et même avec un smartphone s’il te plaît ! Mais, je dois quand même admettre que je suis un peu nostalgique de mon expérience sans technologie. L’avènement du portable me laisse perplexe : j’y vois autant d’avantages que d’inconvénients.

J’ai vraiment vu une différence énorme entre mes deux voyages. Plus particulièrement au niveau du contact humain. Avec mon téléphone, je me complais dans l’autosuffisance. Je ne peux plus me perdre et hormis un tragique incident de batterie vide, je n’ai plus besoin de personne.

Cela étant dit, le portable me donne du courage et me rend plus autonome. J’ose maintenant aller là où je ne pouvais pas me rendre il y a cinq ans à cause de la barrière de la langue. Je pense notamment aux transports en commun, comme le bus. Lorsque j’étais à Taïwan il y a quelques mois, alors que tout était écrit en mandarin et que les conducteurs ne parlaient pas un mot d’anglais, j’ai pu me déplacer avec beaucoup de facilité.

Alors qu’il y a cinq ans je me laissais surprendre par mes découvertes et finissais par hasard dans des restaurants ou bars, j’avoue maintenant consulter mon téléphone pour y trouver les dernières recommandations de mes blogueurs préférés. J’essaye de ne pas systématiser cette habitude pour ne pas tuer l’enchantement, mais quel gain de temps et d’énergie !

Je ne parle même pas de la magie des applications de transport collectif comme Grab (en Asie) ou Uber, ou encore Agoda, grâce auxquelles, d’un simple clic, je me déplace sans négocier le prix dans la douleur. Je me loge aussi sans chercher pendant des heures, mon sac de 12 kilos sur le dos.

Sans parler du bonheur d’avoir un appareil photo de qualité dans ma poche pour immortaliser plus facilement les rencontres et les moments !

Un mot d’ordre : l’équilibre

Alors oui, le téléphone portable est devenu un outil incontournable du touriste, voyageur, blogueur ou digital nomad. Et oui il faut vivre avec son temps et admettre à quel point cette technologie nous facilite la vie.

Cela étant dit, je suis consciente que si je me complais dans la facilité, je risque de perdre ce qui fait du voyage un enchantement : les rencontres, les discussions, les échanges qui font grandir, l’émerveillement face à la nouveauté, la contemplation, la délicieuse perte de repères et de contrôle. Et puis j’aime vraiment prendre le temps de regarder le monde avec mes yeux et ranger consciencieusement chaque image dans l’album de mes souvenirs.

Alors oui, je fais bon usage du téléphone, mais je choisis consciemment d’en contrôler l’usage pour ne pas m’isoler toujours un peu plus du reste du monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HindSpired, c’est le journal d’une femme en quête de sens. Je m’appelle Hind & tout a commencé avec le sentiment d’être un peu perdue & de vouloir changer de vie. J’ai alors commencé à chercher les réponses à mes questions en voyageant, en lisant, en méditant & en posant beaucoup de questions autour de moi & à des gens très différents. Je partage ici mes trouvailles. Tu vas trouver au fil de ces pages des réflexions, des discussions & des outils pour t’aider à créer une vie à ton image & à faire le plein d’inspiration !