FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE
FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE

Qu’est-ce qui t’arrête ?

15/08/2018

priyash-vasava-unsplash

Temps de lecture : 4 min – 

Il y a quelques semaines, je suis tombée sur un article hyper intéressant de Michael Simmons sur le physicien britannique David Deutsch, expert en mécanique quantique. Ce n’est ni une biographie du scientifique ni un inventaire de ses découvertes, mais une affirmation tirée de son livre « Le commencement de l’infini. Les explications transforment le monde ».

Selon lui, ce qui empêche les gens d’aller de l’avant ce sont les lois de la physique et le savoir. Ce n’est pas la procrastination, les excuses bidon, le manque de chance ou de contacts.

Les lois de la physique vs la connaissance

Pour ce qui est des lois de la physique, l’explication est déconcertante de logique : on ne peut pas aller sur la lune en deux chevaux. Donc si la physique ne le permet pas, alors ce n’est pas (encore) possible.

En revanche, quand la physique le permet, mais qu’on se sent pourtant limité, alors c’est peut-être bien un manque de connaissances.

Et ça, on peut y remédier.

Mon approche est ici simpliste. Les explications des auteurs sont un peu plus complexes que ça, mais je ne vais pas me lancer dans l’interprétation d’une théorie que je ne maîtrise pas et d’un livre que je n’ai même pas lu. J’ai pourtant envie d’utiliser ça comme prétexte pour parler de la connaissance comme instrument de développement personnel.

La connaissance pour agir

Si tu as encore des restes du lycée, tu dois sûrement te souvenir de la philosophie qui sous -tend le Siècle des Lumières : en gros, combattre l’obscurantisme par la connaissance. À l’époque, pour devenir un Homme meilleur, on s’abreuve de savoir. C’est un peu l’idée ici.

Pour devenir une meilleure version de soi-même, il faut engranger de la connaissance. Sous toutes ses formes. Et là tu vas me dire : « Oui, mais l’érudition ne garantit pas la bonté ou l’excellence. » C’est vrai qu’on peut être un érudit et envoyer les gens à l’échafaud.

Pourtant, lire des livres ou des magazines, regarder des films ou documentaires, voyager, rencontrer de nouvelles personnes et leur poser des questions, développer une nouvelle compétence ou encore pratiquer l’introspection, ça peut transformer une vie !

Alors que certains pensent que c’est l’action qui prime sur la connaissance, je pense plutôt que c’est la connaissance qui est le moteur de l’action et l’instrument ultime de développement personnel.

Et c’est ça qui t’arrête. Le manque de connaissances.

Le savoir comme outil de développement personnel

Un jour je me suis dit que je voulais être une meilleure personne, mieux comprendre le monde et les gens qui m’entourent. Je me suis alors naturellement tournée vers trois choses : les livres, les documentaires et les voyages.

Ça a été un réflexe naturel, mais de nombreuses personnes qui ont connu ou connaissent le succès le clament haut et fort : leur réussite est le fruit de l’apprentissage. Ils ont même souvent appliqué la règle des 5 heures.

Tu la connais ? C’est simple : tu dois essayer de libérer une heure par jour en semaine pour apprendre quelque chose de nouveau, approfondir une connaissance ou penser aux compétences que tu souhaites développer. C’est en apprenant constamment qu’on grandit et qu’on avance.

Ça se rapproche d’ailleurs de la théorie des 10 000 heures formulée par le psychologue suédois K. Anders Ericsson dans les années 1990 – puis rendue célèbre par Malcolm Gladwell -, pour qui le niveau d’excellence ultime dans une discipline est proportionnel au temps qu’on passe à y travailler. Il aurait même réussi à déterminer qu’en 10 000 heures de travail on devient un « maître » en la matière.

C’est quand même 5 ans de travail à temps plein.

Comme on n’a pas tous 1825 heures devant nous pour apprendre et qu’on ne veut pas forcément devenir des experts ultimes, on va opter pour une heure tous les jours. Et ça suffit pour apprendre de nouvelles choses.

Cette approche a d’ailleurs été complétée par celle de l’auteur Josh Kaufman, qui affirme dans sa présentation TEDx qu’il suffit même de 20 heures (45 minutes par jour pendant un mois) d’apprentissage pour devenir bon dans un domaine.

La mise en pratique

Alors qu’est-ce qui t’arrête maintenant ?

Plus rien.

Je te propose même d’appliquer l’approche de Michael Simmons, tirée de son article « Bill Gates, Warren Buffett And Oprah All Use The 5-Hour Rule ».

Il existe une traduction en français du papier de Michael Simmons qui a inspiré cet article : « Bill Gates, Warren Buffett ou Oprah Winfrey : ils appliquent tous la règle des 5 heures ».

Peu importe ce que tu veux apprendre ou ce que tu souhaites entreprendre, toi aussi teste la règle des 5 heures ou au moins celle des 20 heures de Josh Kaufman.

Il y a des chances que ça te transforme profondément et pour longtemps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HindSpired, c’est le journal d’une femme en quête de sens. Je m’appelle Hind & tout a commencé avec le sentiment d’être un peu perdue & de vouloir changer de vie. J’ai alors commencé à chercher les réponses à mes questions en voyageant, en lisant, en méditant & en posant beaucoup de questions autour de moi & à des gens très différents. Je partage ici mes trouvailles. Tu vas trouver au fil de ces pages des réflexions, des discussions & des outils pour t’aider à créer une vie à ton image & à faire le plein d’inspiration !