FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE
FACEBOOK INSTAGRAM PINTEREST YOUTUBE

Préparer son sac à dos (écolo) pour partir en voyage

27/01/2019

sac à dos, voyage, backpack

Temps de lecture : 10 min –

Mon inspiration première, c’est le voyage. Mais à chaque départ, c’est la même histoire. Que ce soit pour quelques semaines ou un tour du monde, le contenu de mon sac occupe mes pensées. Il faut dire que ça peut vite virer au casse-tête. Surtout quand on sait qu’on va aller dans des zones chaudes, puis froides, marcher en claquettes, puis en chaussures de randonnée… Et qu’on essaye d’être écolo.

Beau problème, tu me diras.

Après mon premier voyage de 11 mois autour du monde – et puis après les deux autres aussi, un de 9 mois et un de 6 mois –, mon entourage me demandait automatiquement des conseils pour le fameux sac. Je m’étais alors créé une liste détaillée que je leur envoyais pour les aider. Et puis comme je ne suis pas très ordonnée de nature, elle avait le mérite de me remettre aussi sur le droit chemin. Quand je lorgnais un peu trop sur cette 2e robe ou ce 3e bouquin qui n’était vraiment pas nécessaire.

Si toi aussi tu ne sais pas toujours comment faire ton sac, tu vas aimer cet article pratique. Tu trouveras ici les infos les plus utiles. Lis-le avant de télécharger ici ta check-list hyper pratique :

Télécharge ici ta check-list de voyage en mode écolo (PDF)

Libre à toi après d’y ajouter ton grain de sel.

Je mets quoi dans mon sac ?

L’éternelle question qu’on me pose à chaque fois. Ma première réponse : des choses versatiles. Pourquoi ? Parce que le plus important c’est de voyager léger. Je sais que tu l’entends à chaque fois, mais je te jure que tu me remercieras une fois sur place.

À l’occasion de mon premier voyage de 11 mois, j’oscillais entre 15 et 17 kilos sur le dos alors que je suis un petit gabarit. Il est généralement recommandé de porter environ 20 % de son poids : j’aurais donc dû porter autour de 9-10 kg. Je ne m’étendrai pas sur le supplice des heures bien trop longues où je ne trouvais pas d’auberge tout de suite. Comme je voyageais à l’époque (2012) sans téléphone portable, sans Internet, il fallait explorer à pied, visiter chaque endroit et demander les prix.

Mais pour voyager léger, il faut déjà bien choisir son sac.

Sac à dos ou valise à roulettes ?

Tout dépend du type de voyage que tu envisages d’entreprendre.

Si tu es un digital nomad qui ne change pas de destination tous les mois, si tu n’envisages pas de bouger régulièrement et si ta destination ne t’oblige pas à traverser la jungle à pied, à dos d’âne et en bateau, alors tu peux prendre une valise à roulettes. Si c’est ce que tu aimes et que ça te permet de garder tes affaires bien ordonnées, il n’y a pas de raison de ne pas l’envisager.

Je sais qu’on aime tous le look baroudeur du sac à dos, mèche grasse au vent et sourire béat, mais parfois il ne se justifie pas toujours.

Si en revanche, tu dois te déplacer souvent, faire appel à des moyens de transports moins classiques et que tu veux avoir les mains libres, y a pas photo : c’est le sac à dos qu’il te faut (tu constateras ici la beauté de l’assonance en « o »).

Perso, je choisis le sac à dos à chaque fois. Non seulement ça convient bien à ma façon de voyager, mais j’aime aussi le style baroudeuse… j’avoue.

Comment choisir son grand sac à dos ?

Tout d’abord, il faut bien réfléchir à la taille. Généralement, pour un voyage de plus de 2-3 semaines, il est recommandé de choisir un sac de 60 litres. Mais n’oublie pas, plus on a de la place, plus on remplit son sac… et ça s’alourdit inéluctablement…

Tout dépend de la destination aussi : vas-tu passer par différentes saisons en 6 mois ? Envisages-tu des activités qui nécessitent beaucoup de matériel ? Etc.

Si tu pars juste en Asie du Sud-Est, tu peux tout à fait t’en sortir avec un sac de 50 litres (certains et certaines y arrivent très bien avec 40 litres). Pas besoin de veste, de sac de couchage, d’épaisses chaussures. Tu vas essentiellement déambuler pieds-nus ou en tongs, et passer de ton maillot de bain à ton short. Et puis tu peux tout acheter sur place si besoin.

Il a fallu que j’attende le Vietnam, en 2012, pour conduire mon premier scooter ! 160 km entre Hue et Hoi An. Magique !

Le seul matériel que je te recommande de prendre avec toi, c’est le masque, le tuba et éventuellement de petits palmes. Dans certains pays d’Asie, le matériel de snorkeling n’est pas forcément fourni. Et même lorsqu’il l’est, il n’est pas toujours en bon état et on ne sait pas toujours où il a traîné avant.

Pour revenir au sac à dos, pense à le choisir avec de bonnes sangles et attaches, surtout au niveau de tes hanches pour te soulager les épaules. Il faut aussi que tu puisses le régler à ta taille.

D’expérience, l’ouverture frontale de tout le sac à dos est super pratique et j’encourage tout le monde à acheter un sac qui le propose. Évite la simple ouverture fourreau, celle qui se fait uniquement par le haut. Rien de plus pénible que de devoir sortir toutes ses affaires sur le pont d’un bateau chancelant pour retrouver son K-Way.

Vérifie aussi que ton sac vient avec une housse imperméable. Sinon achètes-en une pour protéger ton sac tout le temps, même lorsqu’il ne pleut pas.

Le dernier point important aussi : est-ce que ton sac est sécurisé ? Est-ce qu’il a des ouvertures à doubles fermetures éclair que tu peux fermer avec un cadenas si besoin ?

Tu peux trouver dans le commerce des protections de type Pacsafe pour sécuriser ton sac. Mais ça peut vite alourdir ton sac.

Comme je ne mets jamais rien de précieux dans mon gros sac, j’ai opté plutôt pour un petit sac de la marque Pacsafe pour tout ce que je garde sur moi. J’en parle plus bas.

Le modèle de gros sac à dos de 60 litres que j’ai acheté à Décathlon (en photo) et que j’utilise depuis 10 ans n’existe plus, mais je projette d’en acheter un de 50 litres que je trouve super bien fait : Sac à dos Trekking Travel 500 Forclaz, 50 L

Comment choisir son petit sac à dos ?

Parce que tu vas y transporter tout ton matériel précieux et coûteux, tu veux qu’il soit :

Comme ma priorité c’est la sécurité, j’ai opté pour un sac à dos de jour de la marque Pacsafe. Voici un lien vers le site si tu as envie de jeter un œil à leurs produits.

Les sous-sacs : pour compartimenter ton sac à dos

C’est une règle d’or qui te facilitera la vie, tout en protégeant tes affaires. Il faut que tu réunisses tout dans des sous-sacs. Choisis-les idéalement légers, fins et résistants à l’eau (surtout en Asie ou l’humidité ronge tout !).

Pour tes vêtements et textiles en général, je te recommande les organisateurs de bagage de la marque Gonex. À toi après d’organiser ces compartiments comme bon te semble en les regroupant par thème :  vêtements de tous les jours, sous-vêtements, gilets, maillot, etc. Tu peux même écrire dessus au marqueur pour t’y retrouver vu qu’ils sont tous de la même couleur.

Je te recommande aussi de rouler tes affaires (t-shirts, robe, pantalon, etc.) pour gagner encore plus de place dans chaque sous-pochette.

Prévois un sac à linge sale. Déjà ça va te permettre de séparer clairement le propre du sale, mais aussi de pouvoir l’utiliser pour donner ton linge à laver sur la route.

Pour tout le matériel fragile et électronique ou le papier en général qui craint l’humidité, il faut investir dans des sacs imperméables/étanches : idéalement en PVC non nocif pour l’environnement, mais tout dépend de ton budget car ils sont souvent chers (il y a souvent des offres en ligne cela dit). Sinon, s’il te reste quelques sacs de type Ziploc dans ton placard (je sais c’est pas écolo du tout, mais c’est seulement s’il t’en reste au fond d’un tiroir, je ne t’encourage pas du tout à en acheter), tu peux les utiliser. Surtout ramène-les bien avec toi et continue à les utiliser après.

Idéalement et dans la mesure du possible, essaye d’organiser ton sac en allouant une place précise à chaque pochette. J’essaye de m’y tenir, mais je t’avoue c’est pas facile d’être régulier avec ça.

Et pour t’aider encore plus, tu devrais équilibrer les charges : le long du dos les choses les plus lourdes et dans la partie haute et les poches latérales, les choses légères qu’on utilise souvent.

J’ai toujours une petite pochette de voyage que je glisse dans mon sac à dos-à-dos de jour. J’y mets un petit savon, une brosse à dent, du dentifrice, une mini serviette de toilette, du gel anti-bactérien, une petite crème hydratante et un petit paquet de lingettes biodégradables. Prévois aussi un t-shirt propre. Cette pochette et ce t-shirt à portée de main sont hyper pratiques pour se rafraîchir sur la route pendant les longs voyages en bus ou en train.

Enfin, essaye d’opter pour une trousse de toilette avec un petit miroir que tu peux suspendre.

Quelles affaires prendre avec moi en voyage ?

Voici une liste détaillée des éléments qui me semblent être les plus importants en voyage. Tu peux aussi télécharger ici la check-list que j’ai réalisée pour que tu puisses l’avoir sous les yeux au moment de l’empaquetage. Tu pourras alors cocher les éléments de la liste au fur et à mesure et ne rien oublier !

Télécharge ici ta check-list de voyage en mode écolo (PDF)

Juste une précision : même si cette liste est complète et aidera les hommes, elle est plus adaptée aux femmes.

Dernière chose : voici une vidéo sympa (en anglais) qui explique comment organiser sa (petite valise) pour partir entre 1 semaine et 1 mois sans articles superflus.

Les papiers

N’oublie pas de numériser tous ces documents pour les emporter avec toi dans une clé USB, te les envoyer par e-mail (ou dans ton drive) et les imprimer pour avoir une version papier avec toi en cas de connexion aléatoire.

Les vêtements pays chauds

S’il te manque quelques affaires, avant d’aller les acheter neuves et au prix fort, regarde sur des sites comme vinted.fr si tu ne peux pas y trouver ton bonheur. En achetant tes affaires d’occasion, tu appliques les principes écologiques de l’économie circulaire : tu limites le gaspillage tout en faisant du bien à la planète.

Autre point important : en fonction des traditions des pays où tu vas aller, pense bien aux vêtements pour lesquels tu vas opter. Dans les pays asiatiques, et encore plus musulmans, les gens sont pudiques et ne se dénudent pas. Dans la mesure du possible, évite de te balader torse nu ou de trop dévoiler ton postérieur si tu es un mec ; si tu es une femme, tu sauras opter pour des tenues discrètes et confortables qui ne révèlent pas trop ton anatomie. Par simple respect pour la culture locale.

Les vêtements pays froids

Les produits d’hygiène

Dans beaucoup de pays du monde, notamment en Asie, les déchets (surtout le plastique) sont un fléau. Il est donc de notre responsabilité de voyager plus écolo, en laissant le moins de traces derrière nous.

Je te conseille donc de prendre avec toi des produits biodégradables, réutilisables et de toujours choisir l’option la moins polluante.

C’est pour ça que je préconise le pain de savon, le shampoing solide, les lingettes biodégradables, des protections menstruelles bio ou réutilisables, ta propre gourde à eau, etc.

Pour être écolo en voyage, je te recommande le site Leave No Trash (en anglais) qui donne plein d’infos et astuces pour voyager de manière respectueuse de la nature. J’aime aussi l’article du blog planetaddict.com sur la question : trousse beauté zéro déchet.

La (petite) trousse à pharmacie

J’ai toujours quelques médicaments dits traditionnels avec moi au cas où, même si je préfère les remèdes plus naturels (phytothérapie, aromathérapie, etc.). Je m’intéresse beaucoup aux huiles essentielles, aux fleurs de Bach, etc. Comme je ne suis pas une spécialiste, je ne souhaite pas te dire quoi acheter, mais je t’encourage à creuser la question. Je te recommande par exemple de consulter l’ouvrage collectif Le guide familial des huiles essentielles, aux éditions Mango.

Accessoires indispensables

Je te conseille de ne pas prendre avec toi tes accessoires préférés. Si tu y tiens (une belle paire de lunettes de soleil, une montre que tu adores et que tu as depuis 8 ans, un bijou même fantaisie auquel tu tiens…), laisse-les à la maison. Un ou une backpackeur·se dans une auberge de jeunesse à Tokyo a profité de ma douche de 5 min pour me piquer ma montre. Elle n’avait pas beaucoup de valeur, mais j’y étais très attachée.

Les appareils électroniques

À toi de choisir ce que tu veux prendre avec toi en voyage. Essaye d’opter pour les éléments les plus légers évidemment et si tu peux utiliser un seul câble pour plusieurs appareils, fonce !

Comme pour les vêtements, je te recommande de bien ranger ensemble tes câbles et chargeurs en tous genres. Centralise-les dans une pochette spéciale pour les retrouver rapidement.

Mets bien tes appareils électroniques dans un sac imperméable ou étanche. Pour ce qui est le plus précieux comme le passeport tu peux envisager un sac de type Ziploc (seulement si tu en as déjà un dans tes placards).

C’est impératif pour les protéger de la pluie, d’une fuite et surtout de l’air humide de certains pays. Une fois, j’ai été surprise par une pluie diluvienne en scooter au Vietnam et avais mon passeport sur moi. Eh bien, le passeport a pris cher, et les tampons des visa commençaient à baver… Toujours dans la même idée, j’ai perdu mon premier petit appareil photo numérique : il avait été rongé de l’intérieur par des mois d’humidité. Alors n’hésite pas et protège tes objets les plus précieux !

Pour passer le temps et socialiser

Si tu n’as pas encore téléchargé ta check-list de voyage, fais-le maintenant pour gagner du temps au moment de l’empaquetage.

Télécharge ici ta check-list de voyage en mode écolo (PDF)

Je n’ai plus qu’à te souhaiter un merveilleux voyage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HindSpired, c’est le journal d’une femme en quête de sens. Je m’appelle Hind & tout a commencé avec le sentiment d’être un peu perdue & de vouloir changer de vie. J’ai alors commencé à chercher les réponses à mes questions en voyageant, en lisant, en méditant & en posant beaucoup de questions autour de moi & à des gens très différents. Je partage ici mes trouvailles. Tu vas trouver au fil de ces pages des réflexions, des discussions & des outils pour t’aider à créer une vie à ton image & à faire le plein d’inspiration !